à tous les visiteurs



BOIS DE CONSTRUCTION CANADIEN
Bureau International Consultants Import Export

Le bois de construction de dimensions courantes, ou de débits courants, constitue le principal composant de la construction à ossature de bois. Il forme la structure qui enceint et divise l'espace et reçoit le revêtement finition. Outre les débits courants, d'autres matériaux ou produits en bois entrent couramment dans l'exécution de la structure et les revêtements intérieurs et extérieurs de finition. Tous ces produits destinés à un usage spécifique sont fabriqués conformément à des normes correspondantes
Le bois de charpente le plus courant mesure de 1 1/2 pouce à 3 1/2 pouces (38 à 89mm) d'épaisseur. Le bois d'œuvre désigne les éléments de plus de 4 1/2 pouces (114mm) d'épaisseur; il y a également les catégories de platelage, de planches et de bois de finition.

Le tableau 1 présente les qualités, les essences couramment regroupées, leurs destinations principales et les diverses catégories des débits courants.
TABLEAU 1



SUITE TABLEAU 1




MARQUE DE QUALITÉ

Le bois destiné à la construction porte une marque de qualité attestant sa conformité aux normes de la commission nationale de classification des sciages (NLGA) pour le bois d'œuvre canadien. L'estampille et la marque de qualité doivent également être conformes à la norme CSA 0141, «Bois débité de résineux». La marque de qualité affiche le nom ou le symbole de l'organisme (ou les deux), l'essence ou le groupe d'essences, la qualité, la teneur en eau au moment du sciage, ainsi que le numéro de la scierie.
La mention «S-GRN» signifie que le bois a été blanchi à une teneur en eau supérieure à 19% et que ses dimensions tiennent compte du retrait naturel du matériau au cours du séchage. La mention «S-DRY» indique, pour sa part, que le bois, au moment du blanchissage, contenait au maximum 19% d'eau, alors que «MC15» signifie que la teneur en eau ne dépassait pas 15%


QUALITÉS DU BOIS DE CONSTRUCTION

Chaque pièce de bois examinée reçoit une marque de qualité selon ses caractéristiques physiques. Outre le bois classifié visuellement, il existe au Canada du bois classé par contrainte mécanique. La marque de qualité de ce bois fait état de ses propriété structurales et, pour la plupart des destinations en construction à ossature de bois, est étrangère à l'essence
Au Canada, de nombreuses essences de bois tendres sont récoltées, usinées et commercialisées ensemble. Celle qui possèdent les mêmes propriétés leur permettant de facilement s'utiliser ensemble sont regroupées et commercialisées sous une désignation commune. Le tableau 2 indique les appellations commerciales des groupes d'essences de bois canadien, ainsi que leurs caractéristiques.
La qualité supérieure, désignée par «Select structural», ne s'utilise que lorsque haute résistance, rigidité et belle apparence sont requises. La qualité no 1 contient souvent un certain pourcentage de bois «Select Structural», mais autorise des nœuds légèrement plus gros.
Des tests ont démontré que le bois de qualité no 1 et no 2 ont la même résistance. Ces qualités recueillent la faveur populaire pour la plupart des usages généraux en construction. Le bois de qualité no 3 convient aux travaux de construction en général là où l'aspect importe peu.
Les pièces de 2 x 4 po (38 x 89mm) et en 2 x 6po (38 x 140mm) existent en qualité «Stud» qui identifie un bois raide et droit convenant aux éléments muraux verticaux. Les pièces de 2 x 4 po (38 x 89mm) existent également en qualité «Construction», «Standard», «Utility» et «Economy». Les qualités «Construction» et «Standard» s'utilisent à des fins structurales. Le bois de qualité «Construction» à une résistance comparable au bois de qualité no 3, mais le bois de qualité «Standard» appartient à un échelon inférieur. Les qualités «Utility» et «Economy» ne s'emploient pas à des fins structurales. «Economy» désigne la qualité la moins élevée.

TABLEAU 2




Les qualités minimales exigés du bois entrant dans la construction à ossature de bois, notamment pour les ossatures murales, les charpentes de madriers ou de poutres et poteaux, les revêtements intermédiaires et supports de revêtements de sol sont établies par le Code national du bâtiment du Canada. On peut obtenir du Conseil canadien du bois des tableaux donnant les portées maximales admissibles du bois de construction classé visuellement et du bois classé par contrainte mécanique devant servir de solives et de chevrons.
L'adoption du système métrique n'a pas modifié les dimensions des débits courants de bois tendre au Canada. Ce sont toutefois les dimensions réelles du bois blanchi qui sont maintenant exprimées en millimètres. Il n'y a pas de «dimensions nominales» métriques. le tableau 3 indique les dimensions métriques courantes par rapport aux équivalents anglais exprimés en dimensions réelles et nominales.




ÉLÉMENTS PRÉFABRIQUÉS EN BOIS


Outre les débits courants, une vaste gamme d'éléments préfabriqués en bois sont destinés à la construction de maison à ossature de bois. En effets, ces éléments, qui procurent une performance équivalente sinon supérieure aux débits courants, exigent pour leur fabrication une quantité moindre de bois provenant de petits arbres à croissance rapide, permettant ainsi de faire l'usage rationnel des ressources forestières. Le lecteur trouvera ci-après une description des différents types d'éléments offerts sur le marché canadien, notammant le bois lamellé-collé, les solives en I et le bois de charpente reconstitué.
Les débits courants sont souvent combinés à d'autres produits en bois pour la réalisation d'éléments préfabriqués collés et assemblés au moyen de connecteurs mécaniques. La ferme de toit usinée constitue l'exemple le plus répandu, mais la poutrelle à triangulation métallique ou en bois s'utilise de plus en plus, tout comme les solives en I constituées de membrures en bois et d'une âme en panneau de contreplaqué, de copeaux ordinaires ou de copeaux orientés (figure 1).
Tous ces produits procurent une plus grande souplesse en matière de conception puisqu'ils autorisent de plus grandes portées et offrent la possibilité de passer les services. De plus, leur utilisation comme éléments de charpente du toit permet d'atteindre des niveaux d'isolation thermique supérieure.

FIGURE 1




BOIS DE CHARPENTE RECONSTITUÉ


Le bois de charpente reconstitué, qui forme une sous gatégorie des éléments préfabriqués en bois, s'entend du bois de placage lamellé ou du bois en copeaux longs.
Le placage lamellé est constitué de minces placages parallèles les uns des autres, enduits d'un adhésif hydrofuge et liaisonnés sous l'effet de chaleur et pression. Offert dans une vaste gamme de dimensions et de résistances, le bois de placage lamellé se taille en longueurs voulues pour servir de poutres, poteaux, linteaux, solives et de membrures pour les poutres de bois en I.
Le bois de copeaux longs se fabrique à l'aide de minces placages taillés en bandes étroites, collés les uns aux autres selon un procédé semblable au bois de placage lamellé. Les éléments, qui existent en différentes largeurs, hauteurs et longueurs, s'utilisent surtout comme poutres, poteaux et linteaux.
Il se fabrique des poteaux à entures multiples comme solution de remplacement de bois usiné


PRODUITS EN PANNEAUX


En plus du bois de construction de dimensions courantes, la construction à ossature de bois exploite d'autres produits de bois en panneaux. Les panneaux de contreplaqués et les panneaux de copeaux ordinaires ou orientés, par exemple, ajoutent à la rigidité des éléments structuraux du toit, des mûrs et du plancher, en plus de procurer une surface uniforme pour la mise en œuvre d'autres matériaux. Les panneaux de fibres durs sont également mis à contribution pour de nombreux travaux de finition intérieurs ou extérieurs.
Le contreplaqué compte parmi les produits les plus largement utilisés pour la construction de la structure (support de revêtement de sol, support de couverture, etc.), la finition intérieure et la fabrication d'armoires et placards. Les contreplaqués se composent de couches minces (plis) de bois, collées les unes aux autres, à fil croisé alterné. Ses épaisseurs courantes varient de 1/4 de pouce à 3/4 de pouce (6 à 18,5mm). Comme le bois de construction de dimensions courantes, le contreplaqué est classé en fonction des destinations particulières. Le contreplaqué en sapin de douglas et le contreplaqué de résineux canadiens sont les deux produits les plus fabriqués. Tous les panneaux de contreplaqué, de copeaux ordinaires ou de copeaux orientés appartenant à la catégorie «revêtement intermédiaire» sont fabriqués avec un liant pour usage extérieur. Le contreplaqué préalablement lubrifiés et le contreplaqué revêtu s'emploient pour le coffrage de béton.

Le panneau de copeaux s'utilise, à l'instar du contreplaqué, comme support de revêtement de sol, support de couverture, ou revêtement mural intermédiaire. Il est fabriqué de larges lamelles de bois collées les unes aux autres
Le panneau de copeaux orientés (OSB), dont l'aspect rapelle le panneau de copeaux ordinaires, se compose de copeaux de forme allongée, orientés mécaniquement en couches, les couches externes étant orientées longitudinalement et les couches internes transversalement ou de façon aléatoire. Ce panneau s'utilise surtout comme support de couverture, revêtement mural intermédiaire, support de revêtement de sol, parement et membrures d'âmes des solives en I.
Le panneau de fibres est fabriqué de fibres de bois collées sous pression. Il est offert en panneau ordinaire ou imprégné de bitume, celui-ci étant principalement destiné à servir de revêtement mural intermédiaire.
Le panneau de particules s'utilisent habituellement comme couche de pose ou matériau de finition intérieure, par exemple, pour le rayonnage et autres ouvrages de menuiserie. Généralement recouvert de stratifié ou d'autres matériaux décoratifs ou protecteurs, il s'utilise pour la fabrication des portes d'armoires ou de placards. Ce matériau sert souvent de base dans la fabrication des plans de travail ordinaires ou prémoulés.
Le panneau de fibres durs se compose de fibres de bois, tout comme le panneau de fibres, mais présente une densité et une rigidité supérieures. On le retrouve souvent en ébénisterie. Le bardage en panneau de fibres durs recouvert d'un fini coloré peut se substituer au bardage de bois, de vinyle ou d'aluminium. On a également recours à de grands panneaux de fibres durs préfinis et texturés pour obtenir des effets spéciaux à l'intérieur comme à l'extérieur de la maison.

Note du 23avril 2004 : Le bois au Canada et aux USA se vend en PMP (Pied Mesure de Planche) et les prix se font par 1000 PMP.
1m3 vaut environ 423 PMP



RETOUR A L'INDEX DU BICIE